Sélectionner une page

Porteur du projet

Tour 2021-2022

Il était un enfant différent, attachant, créatif perpétuellement à la recherche d’une nouvelle idée. Paul Philippe Mouligneau alias Philippe Dessart, né le 24 octobre 1956, à Lessines.

Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours été impressionné et passionné par le monde artistique. Ainsi, à l’âge de 11 ans, j’ai rejoint le Chœur d’Enfants de Belgique mieux connu sous le nom des « Petits chanteurs du Rock ». À l’époque (1967), nous étions tous heureux de partir en tournée sur les routes de France, d’Espagne, d’Italie… alors que, dans l’entre-temps, nous assurions des concerts dans tout le pays. Un an plus tard, donc à l’âge de 12 ans, notre Directeur artistique me proposa de reprendre un premier titre soliste, « Le Galérien » ; le résultat de ma prestation : un premier 45 tours, une première tournée en 1968 et, surtout, la découverte du plaisir d’offrir, de faire plaisir, et l’immense satisfaction générée. Pour des raisons familiales, je quittai à mes 16 ans la manécanterie des, « Petits chanteurs du Rock », et décidai de voguer vers d’autres horizons. Il faut savoir que j’ai toujours eu la fâcheuse habitude de m’isoler physiquement sur « mon bac d’école », à un point tel que mon professeur fit la remarque à mes parents que je me prenais « pour une statue lors des cours en restant immobile, impassible et sans expression » et que je le faisais « flipper » …

Le hasard me fit rencontrer à cette époque une personne qui faisait de la publicité dans un grand magasin en se déplaçant comme un robot. Je fus tellement impressionné que je l’imitai. Mes amis en restèrent admiratifs ; c’est ainsi que naquirent les prémices d’une carrière en tant que mime automate professionnel !

C’est donc à l’âge de 16 ans que je commençai mes premières animations de mime automate. Habillé d’une queue-de-pie, coiffé d’un haut-de-forme et d’un maquillage à l’aspect cire, l’originalité de cette animation fit très rapidement le tour de ma région et m’amena, en 1985, à remporter un premier record du monde. Quelques mois plus tard, repéré par la Maison Royale de Belgique, je deviens « l’automate du Roi, le Roi des automates » …Bref, une carrière riche en rebondissements ou j’ai eu l’opportunité de côtoyer et de fréquenter la plupart des vedettes de l’époque. Cette aventure prit fin pour raison de santé en 1997…

Nous ne pouvons contrôler tous les paramètres d’une vie mais seulement les gérer au mieux. Il est très difficile d’aimer un art, de le percevoir, de l’apprécier et ne plus pouvoir le pratiquer. Je l’ai en conséquence ignoré pendant 21 ans pour y revenir … sous l’influence de mon épouse.

Aujourd’hui, j’ai franchi l’obstacle et je suis passé de l’autre côté de la barrière. Après avoir créé Wallonie Viroinval Production « La Voix des Compagnons » dont j’assume la direction avec dévouement et, je crois, avec succès sur la base du retour positif culturel et des sponsors. La troupe travaille actuellement sur la création d’un nouveau spectacle « TOUR 2021-2022 », qui devrait voir le jour en novembre 2021.